Le passe sanitaire en pratique

FreePik
Depuis le 9 août 2021, une extension du passe sanitaire entre en vigueur. Elle touche notamment les établissements de soins : qu'en est-il concrètement ? 

Désormais, les personnes qui bénéficent de soins programmés doivent présenter leur passe sanitaire à l'entrée des services ou des établissement de santé. Une exception : la décision contraire du chef de service, ou, en son absence, d'un responsable médical ou soignant.

Selon les circonstances, il peut s'agir :
  • d'un résultat d'un examen de dépistage, d'un test ou d'un autotest réalisé depuis moins de 72 heures
  • d'un justificatif du statut vaccinal 
  • d'un certificat de rétablissement.
     
Cette présentation est exigée du 9 août 2021 au 31 juillet 2022. Sans elle, l'accès est refusé, sauf sur justification d'une contre-indication médicale à la vaccination.
Cette exigence ne concerne pas les situations d'urgence.
En revanche, les accompagnants ou visiteurs des services et établissements de santé, sociaux et médico-sociaux sont également concernés.

Quant au port du masque au sein de ces établissements, c'est au préfet qu'il revient d'en décider.
Pour davantage de précisions :
Publié le 10 août 2021 - Mis à jour le 12 novembre 2021
Inscription
Newsletter
Retrouvez nos articles directement dans votre boîte mail
 
* Champs obligatoires