Quand la lumière soigne : la photobiomodulation

Beauty spa patient undergoing LED Photomodulation for a light-based facial, as an anti-aging treatment, and for sunburn healing. elearning brothers
Se servir de la lumière pour contrer certains effets secondaires des traitements est désormais une réalité.

Le terme un peu compliqué de photobiomodulation recouvre l'utilisation de longueurs d'onde particulières (rouge et proche-infrarouge) pour permettre une action thérapeutiques sur les tissus qui y sont exposés. Cette technique non invasive existe depuis plus de 30 ans, et a bénéficié d'études scientifiques et d'essais cliniques. Elle repose sur l'action que possède la lumière sur le fonctionnement cellulaire. Les mitochondries, les "centrales énergétiques des cellules", sont restaurées par ce rayonnement lumineux qui provoque des réactions chimiques et physiques naturelles leur permettant d'accroître leur activité. Les équipements sont variés, en fonction du type de soins nécessaire : laser ou LED ; lumière bleue, rouge, verte, etc. ; longueur d'onde élevée ou courte ; ...

La photobiomodulation a différents effets :
  • sur la cicatrisation, en relançant la production de collagène
  • sur l'inflammation, par la diminution des molécules pro-inflammatoires
  • sur la douleur : son effet antalgique vient de la réduction de l'inflammation. 

De ce fait, elle permet de limiter certains effets secondaires des traitements anticancéreux : mucite, radiodermites, douleurs, troubles fonctionnels, problèmes ORL, ... Elle peut être utilisée à titre préventif mais aussi curatif. Cette technique donne en général des résultats assez rapides, et sans effets secondaires.
 

Pour en savoir plus : un article de RoseUp, La photobiomodulation ou comment soigner avec de la lumière
Publié le 01 septembre 2021 - Mis à jour le 02 septembre 2021
Articles sur le même sujet
Inscription
Newsletter
Retrouvez nos articles directement dans votre boîte mail
 
* Champs obligatoires