Faire du yoga pour améliorer sa santé

Image par Zauheb Sardar de PixabayPixabay License  Libre pour usage commercial  Pas d'attribution requise
Intégrer le yoga à son arsenal thérapeutique ? C'est ce qui arrive de plus en plus fréquemment dans les grands établissements de soins de référence, à travers le monde. Pour quelle raison ?
 
De nombreuses études médicales démontrent l'intérêt de la pratique du yoga lors de la phase des traitements du cancer, et après.
En effet, en permettant la survenue d'un plus grand calme intérieur par la pratique d'exercices spécifiques, le yoga rend possible chez certaines personnes une diminution du stress et de la douleur, une augmentation du sommeil, la survenue d'un état de détente, une meilleure gestion des émotions, même négatives, ...
 
Le yoga le plus pratiqué, le hatha yoga, combine à la fois des exercices de respiration, des enchaînements de postures de yoga et de la méditation.
D'autres yogas existent, comme le yoga nidra, pratique de concentration et de méditation,  qui s'exerce en position allongée, et s'apparente à des exercices de relaxation (cf. article CSV Relaxation : pour se retouver soi-même).
 
Bien évidemment, sa pratique doit toujours respecter l'état de santé et les possibiltés physiques et mentales de la personne (éventuelles douleurs, difficulté à respirer, fatigue, anxiété).
Des hôpitaux ont déjà inclus le yoga dans leurs pratiques de soins, en tant que médecine complémentaire et soin de support (hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Ste Anne, d'Eaubonne, ...).
 
En région Grand Est, sa pratique est possible en Alsace, via le CD du Bas-Rhin de La Ligue contre le Cancer, qui propose des séances à Haguenau, Strasbourg et Villé.
Publié le 10 juin 2020 - Mis à jour le 16 février 2021
Les acteurs
Qui contacter ?
Articles sur le même sujet
Inscription
Newsletter
Retrouvez nos articles directement dans votre boîte mail
 
* Champs obligatoires