La douleur : la traiter

Image par S. Hermann & F. Richter de PixabayPixabay License  Libre pour usage commercial  Pas d'attribution requise
La douleur peut être l'une des conséquences du cancer, ou de ses traitements. Quels moyens pour la contrer ?

En fonction de ses mécanismes, de son intensité et de sa durée (cf. article La douleur : définition), la douleur est prise en compte et traitée de diffférentes manières, que ce soit par traitements médicamenteux (pris par la bouche ou adminstrés par d'autres voies) ou non médicamenteux (électrostimulation transcutanée, hypnose, physiothérapie, ...).
Les douleurs provoquées par les soins peuvent être prévenues : patch analgésique sur un site de ponction, par exemple, ou antalgique à action rapide avant un soin de nursing douloureux.
Douleurs nociceptives
Les douleurs nociceptives sont le plus souvent traitées par des médicaments choisis dans l'un des 3 paliers antalgiques de l'échelle établie par l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), en fonction de l'intensité décrite par le patient ou anticipée par le soignant.
Palier 1
Pour les douleurs légères à modérées : l'aspirine, le paracétamol et les anti-inflammatoires non stéroïdiens, par exemple l'ibuprofène.
Palier 2 :
Pour des douleurs plus importantes : la codéine, la nalbuphine, le tramadol ou des associations de médicaments de paliers 1 et 2.
Palier 3 :
Pour les douleurs très intenses :  morphiniques ou opioïdes, c'est-à-dire la morphine et ses dérivés, sous diverses formes, mais en privilégiant toujours la voie orale quand c'est possible.
Elle a longtemps provoqué des réticences quant à son utilisation, mais le risque de dépendance quand elle est utilisée pour traiter la douleur ne justifie pas de s'en priver.

Ces médicaments peuvent être associés à des co-antalgiques, qui complètent leur action, même s'ils ne luttent pas directement contre la douleur. C'est le cas des corticoïdes : en diminuant l'inflammation, ils permettent une diminution de la sensation douloureuse.
Douleurs neuropathiques ou neurogènes
Les douleurs neuropathiques sont prises en charge par des médicaments qui ne sont pas forcéments des antalgiques, car ceux-ci sont souvent inefficaces sur ce genre de douleurs. Ces médicaments appartiennent à des familles différentes, comme celle des antidépresseurs, ou des antiépileptiques, du fait de l'origine nerveuse de la douleur. Ils nécessitent souvent des adaptations progressives de doses jusqu'à arriver à un niveau d'efficacité. Certains existent sous des formes locales (patchs) pour les douleurs très délimitées.
D'autres thérapeutiques peuvent être indispensables, comme la neurostimulation électrique, par exemple.
Douleurs psychogènes
Elles vont être prises en compte par une recherche de l'élément déclencheur et des traitements adaptés en fonction : antidépresseurs, psychothérapie, ... pour traiter la dépression associée qui en aura été la cause.
D'autres moyens
En association à tous ces traitements, des techniques paramédicales ou des médecines complémentaires peuvent être proposées, notamment par l'équipe des soins de support. La prise en charge de la douleur est l'une de ses priorités, car elle n'est pas une fatalité.
Selon le type de douleur et sa localisation, de la physiothérapie en plus de la kiné peut apporter un réel soulagement. Et d'autres pratiques ont fait preuve de leur efficicacité, comme l'hypnose, l'acupuncture, la relaxation, etc.
Les structures
Les SDC
Les Structures Douleur Chroniques rassemblent des professionnels formés à la gestion de la douleur et s'adressent aux personnes qui présentent une douleur chronique rebelle aux prises en charge. Elles sont de deux niveaux : consultations ou centres. Pour en savoir plus, consulter :
Les CLUD
Dans les établissements, les Comités de LUtte contre la Douleur ont pour mission de coordonner la prise en charge de la douleur. Il ne la prend pas directement en charge.
Publié le 22 juin 2020 - Mis à jour le 01 juillet 2020
Les acteurs
Qui contacter ?
SFETD
SFETD
Société Française d'Étude et de Traitement de la douleur
Siège social
972 route des Grands Roseaux
38620 Montferrat
Voir le site web
Inscription
Newsletter
Retrouvez nos articles directement dans votre boîte mail
 
* Champs obligatoires